Bienvenue à Loperhet

Vue de l'Elorn

Rostiviec
Centre Nautique

Kersanton

A la une de l'actu

Demande de carte d'identité - Landerneau

Demande de carte d'identité - Landerneau

          La ville de Landerneau a été désignée (au même titre que pou...

Loperhet en BZH

Loperhet en BZH

La commune de Loperhet est heureuse de vous retrouver sur son nouveau site ...

Nouveau logo

Nouveau logo

LOPERHET a son nouveau logo ! Vous retrouverez désormais le nouveau logo su...

A partir de début mars, dès que les températures vont commencer à remonter, les femelles frelons asiatiques appelées « fondatrices » vont sortir de leur hibernation, chercher à se nourrir et commencer leur nid primaire.

Il est assez aisé de reconnaitre le frelon asiatique (Vespa Velutina), lorsque celui-ci est posé. Il est à dominante noire, avec une large bande orange sur l'abdomen et un fin liseré jaune pâle sur le 1er segment. Sa tête, vue de face, est orange et ses pattes sont jaunes aux extrémités.

Il est possible d’agir pour limiter la prolifération de cette espèce invasive qui a colonisé notre région depuis quelques années déjà et décime nos abeilles. C’est en effet le moment opportun pour installer des pièges pour capturer ces fondatrices. Un des éléments déterminants de cette chasse est de préserver la biodiversité en réalisant des pièges le plus sélectifs possibles afin de ne piéger que ces frelons asiatiques sans porter préjudice aux autres espèces d’insectes présentes dans la nature environnante.

Cette sélectivité des pièges est assurée par l’appât utilisé qui a pour vocation d’attirer les frelons asiatiques tout en repoussant d’autres espèces et en particulier les abeilles que nous cherchons à protéger. Elle est également assurée par la constitution des pièges qui ne doivent pas permettre l’entrée d’insectes plus gros, en particulier les papillons ou les frelons européens et permettre aux insectes plus petits de s’échapper du piège s’ils y sont entrés.

Vous trouverez sur internet ou sur le site de la commune des plans permettant la réalisation de tels pièges et les conseils de mise en œuvre. Ce piégeage est pertinent entre début mars et fin mai. Les pièges sont à suspendre aux branches basses des arbres du jardin, ou à installer à proximité des premières fleurs ouvertes telles que les camélias.

Une autre manière de lutter contre ce frelon asiatique et de chercher les nids primaires que ces fondatrices vont commencer à construire très prochainement. Voici les vues d’un nid primaire en évolution.

 Ces nids peuvent se trouver sous le cache-moineau d’une maison, un abri de jardin, un hangar, un abri à bois, une entrée de maison... généralement dans un endroit protégé des intempéries.

C’est à ce moment-là de la construction, dès qu’il a l’aspect d’une boule avec un petit trou en dessous, que le nid peut être détruit le plus facilement. Tard le soir ou tôt le matin, quand on est sûr que la fondatrice est à l’intérieur, le nid peut être écrasé avec un morceau de bois ou très facilement ‘cueilli’ en utilisant un récipient avec couvercle, par exemple une verrine à confiture. Dans ce cas, le mode opératoire est le suivant :

Après s’être assuré que la fondatrice se trouve bien dans son nid, venir rapidement coiffer le nid avec le récipient en le plaquant contre le support du nid (poutre, …), puis déplacer le récipient en gardant l’ouverture plaquée contre le support et en glissant rapidement le couvercle. Le nid et la fondatrice se trouvant prisonnière à l’intérieur, vous aurez empêché le développement d’un gros nid tel qu’on en voit en général dans les arbres plus tard dans la saison.

Important : Ne réaliser cette opération que si vous vous sentez suffisamment sûr de vous et que vous n'êtes pas allergique au venin des hyménoptères. Sinon, signaler ce nid primaire en mairie, par téléphone au 02.98.07.07.07 ou par mail <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>, le référent "Frelons asiatiques" de la commune interviendra.

N'intervenez pas non plus si de nombreux frelons sont visibles autour du nid : Les déranger provoquerait une attaque en groupe de leur part.

Si un gros nid est visible dans un arbre aujourd'hui (avant la pousse des feuilles), il s'agit d'un nid de l'an dernier. Il n'y a plus de frelons à l'intérieur, et ce nid ne sera jamais réutilisé par d'autres frelons.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site internet de la commune :

<www.loperhet.bzh> ; rubrique "Vie locale" ; onglet "Frelons asiatiques".