Bienvenue à Loperhet

Vue de l'Elorn

Rostiviec
Centre Nautique

Kersanton

Des nids de chenilles processionnaires du pin ont été repérés sur la commune

(au sud du bourg). Ce parasite des résineux que l'on peut trouver sur les pins, mais aussi les cèdres ou cyprès, est bien connu dans les régions du Sud de la France. Il progresse cependant à la faveur du réchauffement climatique et gagne en moyenne 4 à 5 km par an vers le nord. C'est le premier signalement sur notre commune.

La chenille est recouverte de grands poils extrêmement urticants, dangereux par contact ou pour les voies respiratoires. Les animaux de compagnie (chiens et chats) peuvent également être gravement affectés. Les chiens peuvent être étouffés par gonflement de la langue en cas de contact. Les chenilles  passent l'hiver dans des nids 'cotonneux' assez faciles à identifier et en sortent la nuit pour se nourrir des aiguilles des résineux. les fortes attaques peuvent faire dépérir l'arbre. Ces chenilles vont descendre le long du tronc et cheminer au sol en procession (d'où leur nom) pour s'enterrer et se transformer en papillons.

Il est nécessaire d'intervenir pour limiter la prolifération de cet envahisseur. Des entreprises peuvent intervenir pour retirer et détruire ces nids. Il est impératif de se protéger efficacement avec vêtements adaptés, gants et masque respiratoire si l'on intervient soi-même. Il est également possible d'installer un piège écologique autour du tronc de l'arbre pour capturer les chenilles lors de leur descente en procession, au printemps. La mésange apporte également une aide précieuse car c'est le principal prédateur de ces chenilles, elle peut en manger une quinzaine chaque jour. Installer des nichoirs (avant l'hiver) peut favoriser la présence des mésanges et ainsi aider à lutter contre cette chenille.